David Cayla Profile picture
Économiste à l'université d'Angers. Membre du CA des Économistes atterrés. À lire: https://t.co/ZKrW1cW9DB
Bruno NICOLAS Profile picture Jean-Pierre VIDAL Profile picture Pierre Tran Profile picture 4 added to My Authors
24 Oct
Il y a quand même un problème dans les discours de gauche.
Avant, la gauche, c'était la défense des salariés, des classes populaires, voire des classes moyennes. C'était clair, net, on voyait bien qui elle défendait et à qui elle s'en prenait (les patrons, les riches). Image
Aujourd'hui la gauche c'est aussi la défense de la planète, la lutte contre le changement climatique, la protection de l'environnement.
Ce sont évidemment de nobles causes, mais elles concernent tout le monde. Elles ne s'adressent pas spécifiquement aux classes populaires. Image
Le problème c'est qu'en ajoutant une dimension écologique à son projet social, en passant du socialisme à la social-écologie, elle prend le risque de diluer son message et surtout elle donne l'impression que la lutte contre les inégalités passerait en arrière-plan.
Read 9 tweets
8 Oct
Reformulation du #thread ci-dessous pour clarifier certains raisonnements.

1/ L'état de droit procède d'une Constitution. Par définition aucun texte n'est supérieur à une Constitution.
2/ Si le droit européen s'impose sur le droit national c'est parce que les Constitutions nationales le permettent, ou plutôt ne s'y opposent pas explicitement.
Ainsi, en France, l'appartenance européenne est inscrite dans la Constitution et cette dernière a été régulièrement modifiée pour éviter toute incompatibilité du texte constitutionnel sur le droit européen.
Read 17 tweets
7 Oct
Texte hallucinant de la Commission européenne qui mérite une petite remise en perspective.

1/ L'état de droit procède d'une Constitution. Par définition aucun texte n'est supérieur à une constitution.
2/ Si le droit européen s'impose sur droit national ce n'est que parce que les constitutions nationales le permettent, ou plutôt ne s'y opposent pas.
3/ La meilleure preuve de cet état de fait est que l'Union européenne ne parvient pas à imposer à la Pologne et à la Hongrie qu'elles respectent un certain nombre de principes qu'elle défend.
Read 9 tweets
25 Aug
Une anecdote amusante à ce sujet.
En 2009, jeune MCF à Angers j'envoie début septembre une tribune au Monde sur la rentrée universitaire très difficile que nous connaissions après les grèves de la loi LRU qui paralysèrent les universités pendant des mois.
Après plusieurs semaines sans aucun retour, je la publie sur un blog Mediapart, puis je n'y pense plus.

À la mi-octobre, je reçois un email du Monde m'informant que cette tribune avait été sélectionnée pour paraître en fin de semaine. Je suis évidemment très heureux.
J'achète le numéro du lendemain pour trouver ma tribune. Il y a bien un dossier sur la rentrée universitaire avec des points de vues de chercheur, mais point de papier signé David Cayla. 😭😭
Read 5 tweets
4 Aug
#Thread
J'ai partagé un graphique des journalistes de @franceinfo qui montre une corrélation entre les niveaux de revenu et le taux de vaccination.

Il est montré que plus on habite dans une ville riche, plus on se fait vacciner.👇
Beaucoup s'interrogent sur le sens de cette corrélation.
J'entends que ce serait lié au niveau d'instruction ou même d'intelligence, à la faiblesse des services publics, à des considérations politiques (les macronistes se vaccinant plus), au conformisme des classes supérieures...
Le problème de ces explications est qu'elles analysent la réticence vaccinale comme la conséquence de choix purement individuels.
Or, je pense au contraire qu'on a affaire à un phénomène social, qui résulte de l'histoire récente et de choix politiques.
Read 22 tweets
2 Aug
#Thread
1/ Le taux de vaccination est lié à la confiance envers les institutions. Or, cela fait bien longtemps que les gouvernements ont abandonné les classes populaires. De ce fait la défiance dans cette catégorie de la population est extrêmement élevée. D'où le succès du RN.
2/ La gauche aurait dû reprendre le rôle qui a longtemps été le sien et s'intéresser à leurs pbs, y compris à l'insécurité, à l'islamisme, à la dégradation des services publics. Mais elle se réfugie dans les thématiques écologiques et sociétales et perd l'électorat populaire.
3/ Vient la pandémie de Covid-19, avec ses morts, pas mal de gens qui souffrent de séquelles, le burn-out des soignants, l'incompétence du gouvernement systématiquement dans la réaction, parfois le mensonge (l'épisode des masques) et jamais dans l'anticipation. Bref.
Read 12 tweets
30 Jul
Je précise que tout est expliqué en détail là-dedans: ImageImage
Read 4 tweets
22 May
Qu'est-ce que le néolibéralisme? Petit fil. #Thread
⬇️⬇️⬇️
On trouve dans Le Choix du chômage, la BD-enquête de Damien Cuvillier et Benoît Collombat cette infographie qui tente de clarifier la "galaxie libérale" à la suite d'une interview du sociologie François Denord.
Je n'ai pas grand chose à redire sur ce que dit Denord dans le livre et sur sa manière de définir le néolibéralisme et l'ordolibéralisme.

Par contre, l'infographie ci-dessus est trompeuse et mérite quelques rectifications. On va donc expliquer ce que sont les écoles libérales.
1/ Le Libéralisme classique d'Adam Smith est-il celui de "la main invisible"?

Il est vrai que la pensée de Smith a été souvent réduite à l'idée qu'il faut laisser les gens se comporter librement pour que ces derniers soient poussés par "une main invisible" vers l'intérêt commun.
Read 43 tweets
18 Apr
DOIT-ON AVOIR PEUR DE LA DETTE PUBLIQUE?
Un long fil pour un dimanche de confinement.
👇👇👇
La crise sanitaire, l’effondrement des rentrées fiscales et les mesures de soutien engagées pour sauver les entreprises ont coûté très cher à l’État.
La dette publique française a ainsi augmenté d’environ 270 milliards d’euros en 2020. Une somme à laquelle il faudra ajouter le déficit de l’année 2021 qui sera sans doute très élevé.
fipeco.fr/fiche/Le-monta…
Ce surcroît de dette publique ne risque-t-il pas de menacer les comptes publics et d’empêcher notre pays de prendre les mesures d’investissement nécessaires pour financer son avenir et ses services publics ?
Read 24 tweets
17 Apr
Mais où trouve-t-il des idées aussi follement originales?
2/3
3/3
Read 6 tweets
17 Apr
D'accord avec Gilles. La vraie pensée libérale, celle du siècle des lumières, d'A. Smith et de John S. Mill n'a rien à voir avec le néolibéralisme contemporain. C'est une pensée qui vise l'émancipation des individus et non leur soumission aux forces du marché.
Qq réflexions: 1/3
La suite... 2/3
Et la fin! 3/3
Source: Populisme et néolibéralisme, pp. 119-128
deboecksuperieur.com/ouvrage/978280…
Read 4 tweets
16 Apr
Aujourd'hui, j'ai regardé une mésange bleue s'endormir dans son nid fraichement construit. Elle se trouve à 650 km de chez moi.

Merci à Julie de m'avoir fait partager son installation.
La fabrication du nid c'était hier.
Les étapes de la construction.
Mousses, herbes et poils d'animaux.
Read 5 tweets
13 Apr
#Thread 1/n
D'après Le Monde, la France a engagé une bataille politique européenne pour abroger la règle des 3% qui limite les déficits publics des Etats membres de l'UE.
Cette nouvelle réjouira certains. En réalité, elle démontre le vrai problème de l'UE.
lemonde.fr/politique/arti…
La règle qui limite les déficits publics à 3% du PIB date du traité de Maastricht (1992). C'est l'un des critères de convergences qui conditionne l'appartenance à la zone euro.
Elle est renforcée par le traité d'Amsterdam qui exige en plus un équilibre à long terme. 2/n
Elle est réaffirmée en 2005 avec le traité constitutionnel, puis en 2007 par l'adoption du traité de Lisbonne.

Enfin, elle est renforcée et devient partiellement caduque avec l'adoption du Pacte budgétaire (TSCG) de 2012 (ratifié par François Hollande). 3/n
Read 15 tweets
10 Jan
#Thread
Je suis d'accord avec l'analyse de @FredericFarah développée ici par @RaveaudGilles qui expliquent très bien l'un des effets de l'euro.

Cependant, il me semble nécessaire d'évoquer également d'autres effets de l'euro et du marché unique qui sont davantage ignorés. ⬇️⬇️
D'abord, le problème de la monnaie unique ne se résume pas à un problème de taux de change. Qui dit monnaie unique dit également politique monétaire unique, c'est à dire même taux d'intérêt de refinancement bancaire.
Le taux de refinancement bancaire définit le coût de l'argent pour les banques lorsqu'elles sont en manque de liquidités et qu'elles doivent emprunter sur le marché interbancaire, c'est-à-dire auprès des autres banques ou directement auprès de la banque centrale.
Read 24 tweets
7 Jan
#Thread
Ce qui s'est passé hier aux États-Unis témoigne du danger des mouvements populistes pour la démocratie.

Il est important de comprendre comment les choses ont pu dégénérer à ce point. Comme j'ai un peu travaillé la question je me permets de faire quelques remarques. 👇
Depuis la crise de 2008, de nombreux pays ont connu des épisodes populistes qui se sont traduits dans les urnes par une remise en cause de la classe politique.
La France semblait avoir assez bien résisté jusqu'à ces dernières années.
Le mouvement des gilets jaunes fut un premier évènement de nature populiste à secouer notre pays. Mais il a manqué de leaders bien identifiés et n’a su se traduire politiquement. Emmanuel Macron a pu attendre que l’orage passe et que le nombre des manifestants diminue.
Read 17 tweets
6 Dec 20
C'est dimanche, je vous propose une rediffusion de cette interview accordée à @nonfiction_fr à propos du néolibéralisme.

👉nonfiction.fr/article-10569-…

En fin d'entretien, nous discutons de la manière de rompre avec le néolibéralisme et pourquoi cela implique de "tout repenser". ImageImageImageImage
Ce sur quoi je voudrais insister c'est la problématique du libre-échange qu'on tente généralement (et faussement) à opposer à l'autarcie (le refus de tout commerce avec l'étranger).

Le protectionnisme n'est pas l'autarcie. C'est la régulation des échanges commerciaux.
Le problème avec le libre-échange c'est que cela revient à interdire toute régulation démocratique de l'économie.

J'avais essayé d'expliquer cela dans cet entretien avec @LennyBenbara pour @lvslmedia.

👉lvsl.fr/protectionnism…

Mais il faut y revenir.
Read 9 tweets
4 Dec 20
#Thread
Mardi dernier, dans sa chronique économique, @dseux expliquait que la France étant médaille d'or des dépenses sociales, elle ne pouvait être qualifiée de pays néolibéral. 👇
franceinter.fr/emissions/l-ed…

...Ce qui entraina un débat avec @NPolony sur lequel il faut revenir.
Qu'est-ce que le néolibéralisme? Peut-on dire que le niveau des dépenses publiques contredit le néolibéralisme? Et si non, qu'est-ce qui caractérise le néolibéralisme? Doit-on distinguer ultralibéralisme et néolibéralisme. Et si oui, comment?

Tentatives de réponses.
Tout d'abord, le néolibéralisme n'est pas une théorie économique mais une doctrine politique. Il propose quelques principes fondamentaux relatifs à l'action de l’État.

C'est donc une théorie de la pratique gouvernementale et non une conception du monde.
Read 25 tweets
8 Nov 20
Avant d'aborder la questions des solutions, deux remarques.

1/ Je ne suis ni élu ni à la tête de l’État et de ses administrations. Je suis un économiste universitaire. Mon rôle n'est pas forcément de trouver des solutions mais d'analyser et d'interpréter les faits.
2/ De graves erreurs évitables ont été faites. En avril, j'expliquais déjà que le confinement allait produire des effets à retardement et qu'il fallait s'attendre à un choc financier à l'automne (je n'avais alors pas identifié l'effet retard des PGE).
De plus, j'ai coécrit une tribune dans @lemondefr début septembre pour alerter des effets de distorsion économique suscités par le plan d'accompagnement du gouvernement.
Read 14 tweets
8 Nov 20
Ce thread a été beaucoup partagé. Du coup on m'a posé quelques questions, notamment sur le comportement des banques, ce qui m'amène à apporter quelques précisions.

Nouveau petit fil, donc. 👇
Question:
Les prêts étant garantis a 90% par l'état, quel est l'intérêt pour les banques de prêter de l'argent, si elles peuvent perdre les 10% restant ? Sachant que vu le profil de ces entreprises il y a peu de chances qu'elles paient leurs premières traites.
Réponse: Je n'ai pas de réponse claire à cette question. Ce qui est clair, c'est que l'effondrement du nombre de faillites par rapport à une année normale ne peut s'expliquer que par des prêts à des entreprises non solvables.

Cela dit, on peut tenter quelques explications:
Read 11 tweets
7 Nov 20
[#Thread] #COVIDー19 #Crise2021
Je pense que tout le monde a compris que la gestion sanitaire de la pandémie de Covid par le gouvernement a été extrêmement laborieuse pour être charitable.

Mais qu'en est-il de sa gestion économique et de ses conséquences? Petit fil.
Le déconfinement s’est transformé en reconfinement. C'était prévisible: l’évolution épidémique était dans les chiffres hospitaliers du mois de septembre.

Mais cela n'a pourtant pas été envisagé en haut lieu et on constate la même impréparation économique.
Après le confinement le pari du gouvernement était une reprise spontanée et rapide de l'économie une fois les contraintes sanitaires levées. Les ménages avaient épargné durant le confinement, ils allaient consommer en masse et relancer l'activité.

Une "première victoire"... Image
Read 50 tweets
27 Oct 20
[#Thread]

Cher amis, j'ai le plaisir de vous annoncer la parution aujourd'hui de Populisme et néolibéralisme.

Je vais en faire un fil Twitter qui intéressera sans doute certains d'entre vous. 👇 ImageImage
J'ai écris ce livre pour poursuivre une réflexion déjà présente dans L’Économie du réel en m'interrogeant sur l'impossible conciliation entre le monde marchand et les besoins sociaux fondamentaux des êtres humains.
L'un de ces besoins est le désir d'émancipation, qu'on peut traduire par la capacité à contrôler son destin et à construire sa propre vie. Cette quête d'émancipation est au cœur du projet libéral tel qu'il a été conçu au siècle des lumières.
Read 18 tweets