Profile picture
Martin Fierro @MartinFierro769
, 23 tweets, 3 min read Read on Twitter
1 Thread Avec l’aide de @lucadf j’ai pu lire l’évaluation critique de la revue Cochrane sur le vaccin contre le HPV. Cette évaluation a été effectuée par Peter Gotzsche, Lars Jorgensen de la Cochrane nordique et Tom Jefferson du Center for evidence based medecine d’Oxford.
2 Voici la revue originale qui est présentée comme ayant démontré de manière définitive l’efficacité des vaccins contre le papillomavirus et l’absence d’effets indésirables notables associés à ces vaccins cochranelibrary-wiley.com/doi/10.1002/14…
3 Les points principaux invoqués par les chercheurs de la Cochran nordic qui invalident les conclusions sont les suivants.
4 Revue très incomplète puisqu’elle n’intègre que 26 essais randomisés avec 73428 participants, alors que d’après les propres critères des auteurs de la revue 46 essais auraient été éligibles (avec plus de 120 000 participants). Donc un biais de sélection important.
5 Les auteurs de la revue ne pouvaient pas l’ignorer puisque PG et TJ s’étaient chargés de leur adresser la liste complète des essais.
6 La revue n’a pas inclus d’étude portant sur le Gardasil 9 alors que beaucoup de pays sont en train de passer au Gardasil 9
7 En ce qui concerne les effets indésirables plusieurs points : la comparaison n’a pas été faite contre placebo dans les différentes études mais contre des produits contenant l’adjuvant aluminique ou contre d’autres vaccins avec adjuvant.
8 Ce qui signifie que, comme la fréquence des effets indésirables attribuable au vaccin est établie par comparaison avec le groupe contrôle, les effets indésirables dus au vaccin sont plus nombreux que ce qui a été évalué dans cette comparaison.
9 L’utilisation de l’adjuvant aluminique n’était pas un biais de la revue mais bien un biais dans la conception même des essais.
10 Beaucoup de femmes ont été exclues des différents essais si elles avaient déjà reçu l’adjuvant ou bien si elles avaient une histoire personnelle de pathologies immunitaires ou neurologiques. Exps PATRICIA essai sur le Cervarix, FUTURE 2 étude sur le Gardasil quadrivalent.
11 Ce qui signifie que les fabricants pensaient que ces antécédents entraînaient un risque particulier. Pourtant il n’y en a aucune mention dans les notices ni aucune contre-indication ou précaution d’emploi.
12 Cette exclusion d’une certaine catégorie de sujets limite la validité externe de la revue.
13 Les effets indésirables, en particulier graves ont été incomplètement rapportés. Exp : les 2/3 seulement dans l’étude PATRICIA.
14 La revue a duré 7 ans de 2011 à 2018 mais les auteurs ont prétendu ne pas avoir eu le temps d’approfondit la question des effets indésirables.
15 L’évaluation de l’EFFICACITE a été effectuée sur la base de critères composites subsidiaires. Exp nombre de CIN2 ou plus. De plus les femmes avaient des frottis tous les 6 mois au lieu de 3 à 5 ans en vie réelle.
16 Les dysplasies de type CIN2 étant souvent régressives chez les femmes jeunes cela gonflait artificiellement l’efficacité apparente du vaccin.
17 Les adénocarcinomes (cancers) n’étaient pas pris en compte dans les critères. Dans l’étude Viviane 2 adénocarcinomes sont survenus dans le groupe vacciné et aucun dans le groupe contrôle.
18 Pour les décès. Il y avait plus de décès chez les vaccinées que chez les non vaccinées, 51 contre 39 risk ratio [RR] 2.36, 95% confidence interval [CI] 1.10 to 5.03. Ces décès n’ont pas été analysés.
19 P exp une noyade ou un trauma crânien pouvaient être causés par une syncope. Les auteurs ont conclu que cet excès de décès était le fait du hasard sans véritable argument pour le penser.
20 La base de données de pharmacovigilance de l’OMS, VigiBase, en mai 2018 recensait 499 décès comme étant liés au vaccin HPV.
21 Les auteurs se sont référés aux conclusions de l’agence européenne du médicament pour l’évaluation des syndromes spécifiques post vaccinaux tandis que l’agence européenne s’est contentée des conclusions du fabricant à ce sujet.
22 En ce qui concerne les conflits d’intérêts les 26 études et non seulement 25 comme annoncé par les auteurs , étaient financées par les fabricants. Cela invalide l’analyse par métarégression qui est censée avoir démontré l’absence d’influence des COI sur les résultats des ess
23 Marc Arbyn , l’auteur principal de la revue, dirige la surveillance post-marketing du vaccin Gardasil dans une partie de l’Europe, surveillance financée par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Martin Fierro
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert is as a PDF, save and print for later use!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!