Discover and read the best of Twitter Threads about #mmt

Most recents (24)

La concept d'Actif Financier net (AFN) est au cœur de #MMT. Mais il est mal compris, souvent confondu avec les actifs financiers (action/obligations/etc). En fait, il représente la différence entre l'actif et le passif d'un agent, donc son épargne financière NETTE.
Thread ⤵️
2. Le concept d’Actif Financier Net (AFN), considéré dans le cadre du monopole de l’État sur sa devise, est au cœur de la MMT. Il distingue la MMT de l’ensemble des autres approches monétaires, orthodoxes et hétérodoxes, qui raisonnent en termes bruts, et non en termes nets.
3. Dans la logique MMT, les AFNs sont la base financière sur laquelle repose l’économie; c’est la richesse financière qui reste à l’agent économique une fois que toutes ses dettes ont été réglées.
Read 10 tweets
@RobertoBazzichi @jcs_mbf @c_boubel @MacroAlf 1. Excellent, au niveau de la description littérale et comptable, avec tout de même un bémol : l'article précise bien que la dépense publique déficitaire augmente la richesse financière NETTE des agents du secteur privé, mais sans préciser qu'elle est LA SEULE à pouvoir le faire.
@RobertoBazzichi @jcs_mbf @c_boubel @MacroAlf 2. L'article aurait dû insister sur le fait que, si certes le crédit bancaire crée de la "monnaie" au profit de l'économie réelle, il s'agit de crédit, qui par nature doit être remboursé à la banque, donc de l'augmentation aussi bien du passif que de l'actif de ses bénéficiaires.
@RobertoBazzichi @jcs_mbf @c_boubel @MacroAlf 3. Le crédit bancaire augmente donc le pouvoir d'achat de ses bénéficiaires, mais ne crée en aucune façon des actifs financiers nets (AFNs) nouveaux. Comme toutes les transactions financières entre agents du secteur privé, il ne fait qu'échanger des AFNs entre ces agents.
Read 13 tweets
L'analyse des bilans contredit totalement hypothèse selon laquelle la dépense publique ne créerait pas de nouveaux actifs financiers NETS (nouvelle devise), mais nécessiterait, soit l’utilisation de dépôts bancaires préexistants, soit du crédit bancaire.
Petit thread⤵️
#MMT
1/6 L'idée selon laquelle l'Etat utiliserait l'épargne privée, les dépôts bancaires préexistants des agents du secteur privé, pour dépenser obéit à une logique totalement incohérente :
2/6 L'observation des mouvements des bilans du Trésor et des banques montre clairement que l'achat de titres d'Etat par les banques ne relève pas de la même logique que celle du crédit bancaire :
Read 8 tweets
Pour certains, l’État a besoin de l’épargne privée pour dépenser. Si c’était le cas, puisque la dép. pub. crée des dépôts privés, l’État, en dépensant, ne ferait que remettre l’épargne privée à son niveau initial.
L’effet de la dép. pub. sur l’économie serait donc nul⤵️
Certains économistes, qui manifestement ne connaissent pas, ou bien souhaitent ignorer, l'identité comptable des soldes sectoriels, affirment que la dépense publique est financée par l'épargne privée, alors que celle-ci ne peut être que créée par la dépense publique, ...
... qui elle-même crée la devise nationale, sous la forme d'actifs financiers NETS au profit des agents du secteur privé.
En effet, si le crédit bancaire augmente le pouvoir d'achat, il doit être remboursé. Il ↗️ la situation financière brute des agents, pas leur situat fin NETTE
Read 5 tweets
The power of #MMT is it exposes what could be. It shows how easy prosperity for all could be achieved through the effective and proper use of the public monopoly of currency.

It begs the question: why aren't we living our best lives? Why is the environment burning up? 1/x
To quote my friend and #MMT developer, @billy_blog , #MMT is not the theory of everything... so once we understand how the public monopoly of the currency operates, we need to examine the ideology and framework that is abusing that monopoly & not delivering the results desired.
That begins to look at the capital order. The austerity trinity and the neoliberal ideological framework that runs the institutionalized arrangements that are beyond the public debate. The lies and desires that push extreme wealth accumulation and consolidation.
Read 5 tweets
The Capital Order: How Economists Invented Austerity and Paved the Way to Fascism by @claraemattei
m.alibris.com/search/books/i…
#MMT friends should read this. Image
Nuggets absolutely everywhere.
My second reading is intentionally slow and immersive. This book is incredibly eye opening. Intensely important to understand Image
The hole is deep but we have to untangle the political as well as the economic (including the macroeconomic) Image
Read 4 tweets
The economic Potential of a nation can only be realized once its #microenterprise and its management make the right decisions, take the right actions based on the right sets of information derived from observations.
This Planning mindset cripples the market's ability to tweak
Some countries still have Planning Commissions, Boards, and whatnot!
Fancy Soviet-style Archetypical Nomenclatures and institutions won't help in the digital age!
Macro-Resource Allocation should not be planned at all.
Price signals should direct the economic dialectic.
Hayek's criticism of economic planning still holds argumentative weight and political value
Thomas Sowell was right when he derided the role of bureaucracy in drafting policies on behalf of people, whose welfare does not affect the decision-makers themselves
State interference NO
Read 14 tweets
Article très éclairant de L. Randall Wray qui, inter alia, présente la genèse de #MMT, et ses fondamentaux.
MMT est née de la pensée originale de @wbmosler, indépendante, entièrement à partir de son expérience des marchés financiers.
Thread⤵️
Extraits de levyinstitute.org/publications/t…
1/ "La naissance de la MMT remonte à un groupe de discussion en ligne des années 1990, Post Keynesian Thought (PKT). Warren Mosler, un gestionnaire de fonds spéculatifs, s'est joint à PKT en janvier 1996. Il avait rédigé un document, Soft Currency Economics (SCE) (Mosler 1996).
2/ Dès les premières semaines, il exposa les principes de base de l'analyse d'une monnaie souveraine : les impôts créent une demande pour la monnaie du souverain, les ventes d'obligations par le souverain ne sont pas une opération d'emprunt...
Read 19 tweets
Correct us if we’re wrong (really) but it seems like the UK fiscal debacle seriously undermines the case for #MMT -- a 🧵 1/19
#MMT has always had the problem of “what it says that’s true isn’t interesting, and what it says that’s interesting isn’t true.” Yes, it’s true that a government can’t default on debt denominated in a currency issued by that government. 2/19
The conclusion that #MMT jumps to -- that govts can spend whatever they want regardless of revenue -- is interesting, but precisely what the UK situation falsifies. Default is not the only negative consequence real-world govts face 3/19
Read 19 tweets
What I learned at IMF/WB meetings
1. No consensus on monetary policy. Most policy makers want to keep hiking aggressively, most market participants want central banks to slow. Best quote I heard: "When I drive into fog, I slow down." There's massive global uncertainty. Slow down!
2. Debt-to-GDP ratios are back! Many G10 countries have gov't debt that's higher than the UK (GB). Market focus is now squarely on them. #MMT is seen as totally discredited, by the rise in global inflation, by the collapse of the Yen and - most recently - by the UK experience...
3. Most think Ukraine will win and take back ALL its territory from Russia. Some even expect the war to end within a few months. No one thinks the war can drag on for a long time, i.e. Ukraine may be the new "transitory." Few are aware how precarious Ukraine's finances are...
Read 7 tweets
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @sterdyniak @tymoignee @nico_dufrene
1/12 Vous me direz quel lien il peut y avoir entre (i) consolider ou non et (ii) le fait que l’État aurait ou bien n'aurait pas besoin d’emprunter avant de dépenser. Le (i) se rapporte à la façon d’observer le système, et le (ii) est un des éléments du système.
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @sterdyniak @tymoignee 2/12 Mais peut-être considérez vous que la façon dont on observe le système modifie le système lui-même, ce qui permettrait de faire des analogies entre système monétaire et physique quantique, pour laquelle la mesure modifie l'état quantique du système observé…
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @sterdyniak @tymoignee 3/12 Je vous ai envoyé plusieurs articles écrits par les meilleurs économistes MMT, qui démontrent le plus clairement qu’il soit possible que consolider Trésor et BC ce n’est qu’utiliser une simplification théorique, à des fins didactiques, qui ne changent rien à la réalité opér.
Read 14 tweets
Ce thread m’a été inspiré par 2 lectures aussi intéressantes l’une que l’autre :
editionsladecouverte.fr/la_democratie_… par @benjlemoine
eyrolles.com/Loisirs/Livre/… par @0Vinz et @Analystlearner
#MMT ⤵️
2/17 Ces lectures m'ont amené une fois de plus à me poser la question de la différence d'analyse entre #MMT et les autres approches monétaires, notamment quant à la dette publique.
Pour MMT la dette publique n'est pas que les titres d'Etat. Elle représente la devise nationale...
3/17 ...que l'Etat a créée en dépensant, et qui n'a pas encore été retirée par l'impôt. Elle est la somme de cash + réserves bancaires + titres d'Etat. Elle représente donc la richesse financière NETTE des agents du secteur privé
Read 18 tweets
Nur die Modern Monetary Theory (#MMT) erklärt, wie der Staat tatsächlich Ausgaben tätigt – nämlich über die Zentralbank. Die Politik kann dabei Ausgaben beschließen. Eine "Finanzierung" durch Steuern (Steuererhöhungen) oder Staatsanleihen gibt es nicht.

MMT ist Mainstream.
Es ist ganz deutlich, dass die 200 Mrd. € nicht durch Steuererhöhungen "finanziert" werden. Es gibt keine Steuererhöhungen und auch keine neuen Steuern.
Es ist auch nicht so, dass sich die Bundesregierung jetzt Geld "von den Finanzmärkten" leiht. Die für die Ausgabe von Staatsanleihen zuständig und hätte ja ankündigen müssen, dass jetzt 200 Mrd. € "geliehen" werden - das hat sie aber nicht getan.
deutsche-finanzagentur.de/fileadmin/user…
Read 10 tweets
Se dice que que no hay libro tan malo que no tenga algo bueno.

Harari me hace ponerlo en duda.

Ni idea de cómo conseguí terminarlo.

No es que este sobrevalorado es que es muy malo.
Muy interesante.

Periodo de la historia del q no sabemos casi nada. Insiste mucho en lo escaso y poco fiable de los documentos y datos arqueológicos.

Autor anglo, ahorrandome búsqueda de esencias patrias, exhibicionismo nacional herido, gerigonza académica decimonónica, etc...
Libro q tenía aparcado: creía que iba a ser muy deprimente. No es el caso.

De fácil lectura al emplear mucho tiempo en comentar gráficas autoexplicativas.

Fenómeno circunscrito a América del q los autores culpan al sistema sanitario americano.
Read 18 tweets
You are conflating politics with economic theory.

Theory is about determining the possibilities. Only then can you consider political and human realities. #MMT's descriptive element is purely the former.
WHY exactly, is "inflation out of control" in medical costs? Because pharmeceutical companies are completely unregulated and can price gouge.
Because workers in healthcare (and in general) have no power to negotiate better wages and working conditions, which only further increases the power of corporations to price gouge, and further decreases the purchasing power of those workers.
Read 8 tweets
Welcome to episode 130 of Activist #MMT. Today's the final part of a six-part series with @John_T_Harvey. It's also the first guest-hosted (main) episode of Activist #MMT, with Jonathan Wilson (@deficitowl24601). Here's a brief highlight, with thanks to @headlinervideo.👇
👆Here's the full episode:

"Ep132[3/3,6/6] John Harvey on exchange rates and neoclassicism [guest host: Johnathan Wilson]"👇 activistmmt.libsyn.com/ep1323366-john…
👆Today in part six, they focus on some of the core assumptions and ideology of mainstream economists. They also discuss how some assume inflation to always be caused by too much demand and too high wages, despite clear empirical evidence that it's caused by something else.👇
Read 13 tweets
“There is no one working in finance that can look at MMT and see any rational aspect [that doesn’t] bite the dust”

A 🧵 demonstrating some of the finance people I’m aware of who embrace (or seriously consider) #MMT in reality. (I’m told there are many more)
First, #MMT largely originated from the ideas of trader and former bank owner, Warren Mosler (@wbmodler). He made a killing when *he* informed officials in the Italian government that voluntary default was an impossibility.

From investopedia.com/modern-monetar…
Asset manager for GMO in Boston, James Montier:

“…when reading their criticism I’m often left w the impression that they haven't actually bothered reading anything on the subject of their critique. Rather, they seem to prefer to knock down straw men…”

gmo.com/americas/resea…
Read 14 tweets
Welcome to episode 128 of Activist #MMT. Today I talk with Dirk Ehnts (@DEhnts), about his personal journey to MMT, which happened only after obtaining a PhD in mainstream economics. Here's a brief highlight, with thanks to @headlinervideo.👇
👆Here's the full episode:

"Ep128 [1/3]: Dirk Ehnts: From mainstream to #MMT"👇
activistmmt.libsyn.com/ep12812-dirk-e…
👆One of Dirk's first hints that something was wrong, was discovering that Paul Krugman's 1991 new trade theory...👇 pr.princeton.edu/pictures/g-k/k…
Read 14 tweets
The Panic of 1837: Why inflationary money and fractional reserve lending cause boom / bust cycles.

"History doesn't repeat, but it does rhyme."

@LawrenceLepard

A Thread 🧵

Also, #Bitcoin Image
The Panic of 1837 was a financial crisis in the United States that touched off a major depression, which lasted until the mid-1840s. Profits, prices, and wages went down, westward expansion was stalled, unemployment went up, and pessimism abounded. Familiar yet?
The panic had both domestic and foreign origins. Speculative lending practices in the West, a sharp decline in cotton prices, a collapsing land bubble, international specie flows, and restrictive lending policies in Britain were all factors.
Read 23 tweets
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @jcs_mbf 1 On fait souvent le reproche à #MMT d’utiliser un langage trop technique, voire ésotérique. Avant d’engager un échange sur le concept d’Actif Financier Net (Net financial Asset) que MMT utilise beaucoup, car il lui est fondamental, il est indispensable de le définir.
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @jcs_mbf 2 Le concept d’Actif Financier Net (AFN), considéré dans le cadre du monopole de l’État sur sa devise, est au cœur de MMT. Il la distingue de la plupart des autres approches monétaires, orthodoxes et hétérodoxes, qui «raisonnent» en termes bruts, et non en termes nets.
@nico_dufrene @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @jcs_mbf 3 Dans la logique de MMT, les AFNs sont la richesse financière qui reste à l’agent économique une fois que toutes ses dettes ont été réglées. Il s’agit de la base financière sur laquelle repose l’économie.
Read 20 tweets
"[...] ni Marx ni personne d’autre [...] n'a souligné que la cause du chômage réside dans la taxation, dans le but de permettre à l'Etat de s’approvisionner lui-même. Et donc, une taxe crée un certain nombre de chômeurs." ⬇️
@wbmosler
#MMT #LearnMMT
mmt-france.org/2021/09/08/the…
1 La Théorie Monétaire Moderne est devenue un sujet de discussion brûlant. Mais est-elle bien comprise ? Dans cette interview par Ed Harrison de Real Vision, Warren Mosler, le fondateur de la MMT, décrit exactement ce qu’est la MMT et comment son cadre peut être utilisé.
2 L’analyse de Mosler concernant la fureur politique qui enveloppe la MMT est particulièrement intéressante. Il considère le cadre économique comme davantage une description des opérations monétaires qu’une prescription de politiques.
Read 11 tweets
@jcs_mbf @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @StephanieKelton @jcs @franceculture 1 @jcs_mbf Les 3 tweets que vous avez publiés ici me donnent l’occasion de (i) rappeler la logique sur laquelle #MMT est assise (ii) répondre à certains points qui relèvent de l’analyse de la nature de la monnaie et de la dette publique (iii) évoquer des sujets complémentaires.
@jcs_mbf @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @StephanieKelton @jcs @franceculture 2 MMT part de l’idée selon laquelle l’État dispose du monopole de la force qui lui permet de taxer et de choisir le moyen de paiement de ses taxes. Celui-ci dispose donc de la possibilité d’imposer sur son territoire une devise dont il détient le monopole.
@jcs_mbf @RobertoBazzichi @EmmanuelPgd @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @StephanieKelton @jcs @franceculture 3 Il est donc impossible de se libérer de l’obligation de payer les impôts, sauf en supprimant l’État..., ou bien en allant vivre dans un lieu sans Etat. Les problèmes de gouvernance ne changent strictement rien à ça. Et MMT, en tant que théorie monétaire, n’a pas à en traiter.
Read 18 tweets
@EmmanuelPgd @RobertoBazzichi @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @jcs_mbf @StephanieKelton 1 La réponse sur ce point nécessite d’abord de rappeler quelle est la nature de la monnaie aujourd'hui. Depuis la fin de l’étalon-or en 1971, un grand nombre de pays, y compris l’Eurozone, fonctionnent sous un système de monnaie fiat, en taux de change flottant.
@EmmanuelPgd @RobertoBazzichi @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @jcs_mbf @StephanieKelton 2 Avec la monnaie fiat, les dépenses publiques n’ont pas besoin d‘être financées par des recettes.
La situation particulière des Etats-membres de l’Eurozone ne change rien quant à la nature de la devise nationale, l’Euro, qui est une monnaie fiat :
mmt-france.org/2020/09/21/mmt…
@EmmanuelPgd @RobertoBazzichi @nico_dufrene @france_mmt @wbmosler @jcs_mbf @StephanieKelton 3 Comme dans tout système de monnaie fiat, en Eurozone, les impôts servent à créer une demande de devise nationale, et les emprunts à soutenir le taux d’intérêt-cible. Ni les impôts, ni les emprunts ne servent à financer les dépenses publiques.
Read 15 tweets
I’m a granny, not a banker like that nice Mister Javid, so I don’t know a lot about economics, but I was born a long time ago, and I remember things he probably never knew, and I think about them.
I remember, for example, that the last huge rise in inflation was NOT due to working people getting decent wages, but to OPEC being pissed-off over our support for Israel and jacking-up the oil price, and I think something like that might be responsible for the current crisis?
Of course it was politically convenient to blame the Labour government back then, so many youngsters may not know the truth, and be about to blame the workers (this time)which works really well, because Mr Javid’s oily donors make another fortune and he gets re-elected. Win-win.
Read 10 tweets

Related hashtags

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!