Discover and read the best of Twitter Threads about #bce

Most recents (24)

Mais de quoi il parle ce neuneu ? La dette de la France explose, et si l'État est encore en survie c'est grâce aux milliers de milliards d'euros créés et injectés par la #BCE sur les marchés financiers, qui permettent à l'État de roller indéfiniment ça dette à moindre coût.
1/2
Cette création monétaire qui ne crée pas de valeur sera payée quoiqu'il arrive, aujourd'hui ou plus tard, par une perte de pouvoir d'achat des épargnants et des travailleurs (si les salaires ne suivent pas). Cela peut aller jusqu'à une perte totale de confiance en la monnaie !
J'ai réécouté. Il a osé dire que c'est grâce à la rigueur budgétaire "qu'on a pu faire le quoiqu'il en coûte".
La dette publique de la France s'est empiré de 450 milliards d'euros depuis la crise covid !
Une dette en grande partie rachetée sur les marchés financiers par la #BCE.
Read 4 tweets
Encore une fake news !

1/Les Français ont perdu en pouvoir d'achat à cause de la crise de 2008 provoquée par la cupidité des banques. Cela a provoqué une hausse des taxes, et le quasi gel des salaires des fonctionnaires.

Thread à dérouler...
2/ Pour sauver les banques surtout et leurs clients endettés (États et entreprises), les banques centrales du monde entier ont créé de nulle part une quantité sans limite de monnaie qui a été injectée dans les marchés financiers.
Nous en subissons les effets aujourd'hui de deux manières :
- hausse des actifs comme l'immobilier qui rendent le logement plus cher
- hausse des matières premières comme l'énergie ou les denrées alimentaires qui rendent la vie plus chère
Read 7 tweets
Quand les banques allemandes chargent des taux négatifs à -0.5% à des déposants qui se prennent 4% d'inflation dans la figure, la perte sèche est de 4.5%.
Ce n'est plus l'euthanasie du rentier chère à #Keynes, mais son exécution plutôt.
#Weidmann #BCE @Lagarde ImageImage
Quand l'#inflation en France est à 2.1%, alors que les salaires stagnent, ce sont les travailleurs qui perdent 1.5% de pouvoir d'achat.

C'est même plus, puisque la part des dépenses en immobilier et en énergie est sous-estimée par l'#INSEE. ImageImage
Les seuls gagnant de la politique de la #BCE sont ceux qui possèdent des obligations, des actions, de l'immobilier, de l'art, des cryptos, etc...
Pour eux c'est la fête 🥳
Read 4 tweets
Le patrimoine des ultra-riches a doublé en grande partie grâce à la politique monétaire de la #BCE, et non grâce à #Macron.
La suppression de l'ISF, c'est une perte pour l'État de 3 milliards d'€ par an. À comparer aux milliers de milliards injectés dans les marchés par la BCE !
Le CICE a coûté entre 10 et 20 milliards d'€ par an, la flat taxe autour de 500 millions par an, la complaisance envers l'évasion fiscale quelques dizaines de milliards par an.
Ces montants sont énormes, mais ce sont des miettes en comparaison des injections de la #BCE.
#Macron accentue juste la dynamique financière centralisée à Francfort qui est au service des milliardaires.
Il rend juste l'appareil à ceux qui ont fait en sorte qu'il devienne Président, en le finançant, ou encore mieux, en mettant à son service leurs appareils médiatiques.
Read 6 tweets
La bourse était jadis l'alternative nécessaire aux entreprises pour se financer sans #dette. L'action émise permet de lever de l'argent sans endettement. L'acheteur profite ensuite du partage des bénéfices.
Ce temps est révolu. Aujourd'hui, la bourse est devenue un casino géant !
Au contraire, depuis que la #BCE injecte des milliards d'euros sur les marchés financiers, les entreprises cotées n'émettent plus d'actions nouvelles pour se financer. Elles préfèrent lever de l'argent qui ne vaut plus rien sur le marché de la dette à des taux ultra-bas. @Lagarde
On assiste même à un phénomène qui est à l'opposé du financement par émission d'actions nouvelles. Ce phénomène est le rachat d'actions. Une sorte de cannibalisme financier.
Read 8 tweets
4 profils économiques :
- le travailleur
- l'épargnant (en cash)
- le possédant (actions, immobilier, cryptos)
- l'endetté

Les grands gagnants de la politique monétaire de la #BCE sont les possédants endettés, les grands perdants sont les travailleurs qui épargnent en cash !
#Drahi qui est endetté à hauteur de 50 milliards d'euros et qui possède Altice (maison mère de SFR) est donc un de ceux qui profitent le plus de la politique monétaire de la #BCE. Idem avec #Arnault, #Bolloré...
Le grand perdant est le jeune dont le salaire stagne alors que l'inflation flambe, et qui met de l'argent de côté pour se construire un apport alors que l'immobilier flambe.

#BCE @Lagarde
Read 3 tweets
Thread à dérouler : les limites de la création monétaire de la #BCE

"Pour lutter contre l'inflation, il n'y a qu'une seule solution : ne pas donner d'argent à ceux qui le dépensent et ne pas le prendre à ceux qui le conservent."

Le pire a de l'avenir (2012), Georges Wolinski
La monnaie créée est principalement mise entre les mains d'agents économiques proches du robinet monétaire de la #BCE : finance, banques, multinationales, milliardaires...
Ces ultra-riches n'achètent pas plus de pains ou de pâtes, mais des actifs financiers : actions, immobilier, cryptos... parfois des sacs Hermes ou des yachts.
Read 13 tweets
Si à chaque fois qu'une multinationale émet de la dette et que la #BCE rapplique derrière pour en racheter une partie contre des euros fraîchement créés, alors de fait, la multinationale a le pouvoir de créer de la monnaie !

THREAD à dérouler...
C'est encore plus flagrant avec les dettes publiques, surtout en période de covid.
La #BCE a activement racheté plus de 80% des dettes "covid" des États, en échangeant des "euros de banque centrale" contre des dettes émises par des États (souvent mal au point d'ailleurs) !
Dans la plupart des cas, les dettes publiques implicitent des taux négatifs (à cause justement de l'action de la #BCE).
Donc nous vivons dans un monde où un euro créé par la BCE vaut moins qu'une dette de un euro émise par la Grèce (sur 5 ans) !
De qui se moque-t-on ? Image
Read 8 tweets
Thread

Le bilan de la #BCE est proche des 8000 milliards d'euros !
Depuis janvier 2015, la BCE crée de la monnaie sans jamais la détruire et ce mouvement s'est accéléré depuis la crise sanitaire.
Avant la crise de 2008, il était tabou d'imprimer de la monnaie à partir de rien sans jamais la détruire . Mais depuis les choses ont changé car il faut sauver l'économie, les banques, les États, le marché de l'immobilier, et la bourse.
Certains vont penser qu'il y a bien des garde-fous à la création monétaire, et que la BCE ne peut pas engraisser une minorité de possédants au détriment des autres.
En réalité, il existe un seul garde-fou, c'est l'inflation, c'est à dire la hausse des prix à la consommation.
Read 15 tweets
Bonjour Christine @lagarde, j'ai 2 questions

1/ Si l'€ numérique est la forme la plus sûre de monnaie, quelle autre forme de monnaie l'est moins ? Sont-ce les € que ma banque commerciale a le pouvoir de créer et que je risque de perdre si tout le système bancaire s'effondre ?
2/ Pourquoi la #BCE plafonne à 3000€ la détention des € numériques par citoyen ? Pourquoi empêcher le citoyen de protéger toute son épargne grâce à cet € numérique ? Pourquoi vouloir laisser le citoyen prendre le risque de tout perdre en cas de faillite du système bancaire ?
Une autre question plus technique mais essentielle : si le taux négatif que la #BCE veut appliquer à mes euros numériques (qui dépassent le plafond de 3000€) est plus bas que le CDS sur ma banque, pourquoi garderai-je des euros dans ma banque ?
Ne craignez-vous pas un bank run ?
Read 7 tweets
D'un côté les banques et les multinationales sont sauvées à la moindre secousse par l'État ou la #BCE à coup de milliards d'euros d'argent d'intérêt public, de l'autre les ménages en difficultés sont massacrés à la moindre faiblesse financière.
Un système financier inéquitable !
"En fait on doit proclamer qu'un droit fondamental de l'homme c'est d'être protégé efficacement contre un fonctionnement inéquitable, sinon malhonnête, de l'économie de marchés permis actuellement ou même favorisé par une législation inappropriée."
Maurice Allais
#Finance #usure
"Indignez-vous ! Les responsables politiques (sic), économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie."
Stéphane Hessel
Read 4 tweets
Nous avons cotisé toute une vie pour la retraite ? Le #Medef veut jouer de son influence pour voler nos droits : dans un contexte de forte #inflation censée suivre la création monétaire démesurée de la #BCE, le patronat veut geler les #retraites même si la vie est plus chère ! Image
La création monétaire frénétique de la #BCE n'est pas gratuite. Les profiteurs du système feront tout pour voler notre temps de travail passé :
- celui emmagasiné dans notre épargne fruit d'un travail passé #inflation
- celui cotisé grâce à notre sueur pour notre retraite future.
La finance, le système monétaire, le système bancaire, sont la meilleure invention trouvée pour voler notre temps et notre sueur. Avec ingéniosité de leur part, et avec notre consentement en plus, car nous sommes incapables de réfléchir et d'imposer un meilleur système.
Read 5 tweets
THREAD !

En faisait passer cet accord sur la taxation minimale pour une victoire, @BrunoLeMaire fait un aveu : l'État impose une taxe de 26.5% à nos PME et nos PMI implantées en France, mais il est faible face aux multinationales qui payent parfois un taux effectif proche de 5%.
C'est une preuve évidente qu'une situation fiscale injuste a perduré en France pendant des années, avec des gens au pouvoir complices ou faibles (c'est au choix).
Pour comprendre la faiblesse du pouvoir politique, il faut passer au crible la situation et analyser le pouvoir et les faiblesses des agents économiques en présence : le consommateur, la multinationale, l'actionnaires, et le travailleur.
Read 19 tweets
Selon l'ex directrice générale adjointe de la #BCE : "Les débats sur la dette, c'est du temps de cerveau disponible perdu."
Tout débat sur la dette met au jour l'énorme privilège dont jouissent les banques et les milliardaires.
@natacha_valla est ex Goldman Sachs, et ex #LVMH. 😏
Cette "économiste" ne cesse de naviguer entre le privée et le public, passant de la #BCE au conseil d'administration de #LVMH, ou à celui du fond de gestion Tikehau.

@natacha_valla @LaurentMauduit
mediapart.fr/journal/econom…
Les multinationales (surtout #LVMH) et les fonds de gestion d'actifs doivent énormément à la politique monétaire "accomodante" de la #BCE qui consiste à créer de la monnaie (d'intérêt public) à partir de rien et de l'injecter sur les marchés financiers en rachetant de la #dette.
Read 4 tweets
Selon un billet de blog du #FMI publié hier, les ménages européens locataires dépensent en moyenne 25% de leurs revenus pour se loger.
Pour les 20% les plus pauvres, la charge est encore plus lourde, puisqu'il leur faut 40% de leurs revenus pour se loger !
blogs.imf.org/2021/05/26/mak… ImageImage
La politique monétaire de la #BCE repose principalement sur l'indice de la hausse des prix (IPCH).
Or, par le jeu des moyennes, le logement n'est comptabilisé qu'à hauteur de 6 à 7% dans le panier des consommateurs !
Un couple qui gagne 3000€ doit se loger avec moins de 200€ ! ImageImage
Dans un environnement de hausse des prix du logement, le calcul de l'inflation est faussé pour les ménages en location, et encore plus pour les plus pauvres et les plus jeunes, qui sont les grands perdants du mode de calcul de l'inflation (qui sous-estime la charge du loyer).
Read 5 tweets
[NOUVEAU]
Le #CAC40
➡️100% soutenu par les aides publiques
➡️51 Mds aux actionnaires (+22%), soit 140% des profits
➡️80% qui a recours au #chômagepartiel verse un dividende
➡️7 PDG augmentent leur rémunération
➡️lobbying contre toute contrainte
multinationales.org/IMG/pdf/rappor…
#AlloBercy
Très heureux de vous présenter le nouveau rapport #AlloBercy "Pas d'aides publiques aux grandes entreprises sans conditions" qui est publié ce mercredi 26 mai par l'observatoire des @transnationales.

1) Aidez-nous à poursuivre : kisskissbankbank.com/fr/projects/al…

#AlloBercy
Avec (très) peu de moyens, mais beaucoup d'énergie et de détermination, nous avons compulsé (enfin, surtout @OlivierPetitje7 & @VermeylenMargot) tous les documents officiels des membres du #CAC40 ... mais aussi la presse locale et spécialisée pour produire ces données

#AlloBercy
Read 22 tweets
allo @Economie_Gouv @BrunoLeMaire

c'est pour un signalement - n°126

@BNPParibas va verser 1,39 milliard € à ses actionnaires et voudrait verser 2 milliards € supplémentaires à l'automne, alors que le secteur bancaire est sous perfusion d'argent public via la #BCE

#AlloBercy
Précisons :
1) en 2020, pour réduire le risque de crise financière, la #BCE a obligé les banques à ne pas verser de dividendes et à préserver leur trésorerie.
Résultat : ZERO dividende.

Comme quoi il est possible de réguler les dividendes des entreprises privées.

#AlloBercy
2) en contrepartie, la BCE a permis au secteur bancaire de se refinancer à taux négatif, pour des volumes très élevés :
- 1300 milliards € en 2020
- 330 milliards € en 2021

Objectif : éviter tout risque d'effondrement du secteur financier.

#AlloBercy
Read 12 tweets
[Thread]
Imaginons un individu dépensier qui emprunte constamment de l'argent contre intérêts.
L'usurier évalue le profil de l'individu et décide de lui prêter 100€ contre une promesse écrite et signée : "je m'engage à rembourser 120€ dans 1 an quiconque me présente ce papier".
Pourquoi l'usurier demande une prime de 20€ ? Parce qu'il sait l'individu très dépensier et très endetté, et que le risque est grand qu'il ne le rembourse pas. Disons qu'il a estimé à 15% la probabilité de ne jamais revoir son argent sur ce type de profil.
Comme l'usurier prête à beaucoup de personnes ayant ce profil de risque, en moyenne, sur les 120€, il récupérera 120€*85%=102€.
Donc s'il répète l'opération un grand nombre de fois, il sera gagnant de 2€ à chaque fois qu'il prêtera 100€ sur ce type de profil.
Read 21 tweets
Allo @Economie_Gouv @BrunoLeMaire

c'est pour un signalement - n°112

@KeringGroup verse 1 milliard € de dividendes alors qu'il a profité du #chômagepartiel payé sur fonds public (#Gucci, #SaintLaurent etc) et qu'il est visé par une enquête pour #EvasionFiscale

#AlloBercy
En 2020, selon @forbes, la fortune de la famille Pinault est passée de 27 à 42,3 milliards $ en un an (+56%) ! Elle va toucher 410 millions € de dividendes du @KeringGroup (via la financière #Artemis).

La crise, quelle crise ?

#AlloBercy
En 2020, le PDG FH Pinault a renoncé à sa part variable et à 20% de son fixe, mais a exercé des options de rémunération exceptionnels pour 5,8 millions €. Près de 13 millions € de rémunération totale, donc.

La crise, quelle crise ?

#AlloBercy
Read 9 tweets
Dans un système économique qui repose sur la monnaie-dette, la Présidente de la Banque Centrale favorisera toujours ceux qui ce sont endettés à coups de milliards d'euros sur ceux qui ont péniblement mis quelques milliers d'euros de côté.
#Drahi, #Bolloré, et #Arnault se marrent.
Face à une montagne de dette prête à imploser, la #BCE a décidé de baisser ses taux directeurs à court terme, et d'agir sur les marchés de la dette pour faciliter les emprunts des États et des multinationales, ce qui a fait baisser leurs taux.
Face à cette politique, ceux qui épargnent ou ne s'endettent pas sont les grands perdants. Les grands gagnants sont ceux qui avaient déjà un stock de dette énorme, et les possédants qui voient les actions et l'immobilier grimper au ciel !
Read 4 tweets
Thread : le dividende social

Jusqu'en 2009, la dette publique correspondait pratiquement au cumul des intérêts versés depuis 1974 !
Ceux qui disent que la dette publique n'est pas un problème, devraient se pencher sur son origine.

À dérouler...
Bien sûr que la dette publique est un problème, sinon nous ne serions pas là à en parler quotidiennement.
Aujourd'hui, du fait de la politique monétaire de la #BCE les taux sont nuls, voire négatifs. Donc la charge des intérêts des prêts octroyés aujourd'hui seront nuls. Mais qu'en serait-il dans 5, 8, ou 10 ans quand il faudra roller la dette ? Que vaudront les taux d'emprunts ?
Read 18 tweets
On apprend dans cet article de @zerohedge que #Archegos a multiplié par 5 à 8 sa mise grâce à des produits dérivés élémentaires (CFD & TRS).
La perte totale des banques impliquées risque d'être salée : jusqu'à $10/15 milliards.
Attention à l'effet domino !
zerohedge.com/markets/very-s… Image
On se rend compte du mensonge des banques centrales qui arrosent les marchés de monnaie d'intérêt public, en nous faisant croire que cette monnaie arroserait l'économie réelle.
Il est évident que cette monnaie nourrit la cupidité des banques et de leurs clients spéculateurs.
#BCE
Sans les banques centrales complices, le château de cartes se serait effondré depuis 2008 ! C'est la course à l'effet de levier nourri par la monnaie des banques centrales qui permet à la finance de ne pas s'effondrer.
Jusqu'au jour d'un effondrement brutal, d'un retour au réel.
Read 5 tweets
Une note de @PatrickArtus qui nous explique qu'il est facile de s'adapter à un environnement où l'argent est en abondance et gratuit, mais qu'il sera plus difficile de s'adapter à un environnement où l'argent est rare et cher. Ce risque de remontée des taux est sous-évalué...
La remontée des taux d'emprunts des États ne serait possible que si la #BCE arrête d'agir sur les marchés. Mais il est fort à parier que les banquiers centraux et leurs économistes préféreront mourir avec des taux bas et une perte de confiance en l'euro, plutôt que d'avoir tort !
Juste pour info, dans le cas extrême où les taux reviennent à leur niveaux de 2008, soit 5% pour la France, à terme cela représente un surcoût en intérêts de 6% du PIB, soit le budget cumulé de l'hôpital public et de l'éducation nationale, soit plus de 50% des recettes de l'État.
Read 4 tweets
Une multinationale qui emprunte sur le marché de la dette, ne rembourse pas le montant emprunté pendant la durée du prêt, mais seulement à la fin.
La multinationale ne paye que les intérêts entre le début et la fin du prêt.
Ce système est une aubaine en période de taux quasi nul.
Quand #LVMH emprunte 16 milliards d'€ entre 0 et 0.5% de taux d'intérêts pour acheter une société qui verse 1,75% de dividendes, la multinationale touche de l'argent car les intérêts sont inférieurs aux dividendes distribués. LVMH encaisse autour de 200 millions d'€ par an !
Pas mal pour une opération purement financière ! #LVMH et Bernard Arnault profitent de la monnaie créée de nulle part par la #BCE, déversée ensuite sur les marchés financiers. Surtout que la BCE achète en plus la dette de LVMH, donc participe directement à l'opération financière.
Read 7 tweets

Related hashtags

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!